Se connecter

Béndictions: Juda-Dan

JUDA

Juda fut le quatrième fils de Jacob. Voici ce que s’écria Léa à sa naissance : « Que D.ieu soit loué ! » La bénédiction de Moïse sur Juda est courte : « Ecoute, ô Eternel ! la voix de Juda, et ramène-le vers son peuple. Que ses mains soient puissantes, et que tu lui sois en aide contre ses ennemis ! » (Deutéronome 33 : 7). Jacob nous donne des précisions importantes sur celui qui reçoit la bénédiction du fils aîné, Ruben, Siméon et Lévi ayant par leurs fautes perdu leur droit : « Juda, tes frères te rendront hommage ; ta main fera ployer le cou de tes ennemis. Les fils de ton père se prosterneront devant toi. Juda est un jeune lion. Tu reviens du carnage, mon fils ! Il ploie les genoux, il se console comme un lion, comme une lionne : Qui le fera lever ? Le sceptre (de la royauté) ne s’éloignera point de Juda, ni le bâton souverain d’entre ses pieds, jusqu’à ce que vienne le Schilo, et que les peuples lui obéissent »(Genèse 49 : 8 à 10).

Le Messie est le Roi des rois, il est né dans la tribu de Juda, dans la famille du roi David selon la prophétie de Michée : « Et toi, Bethléhem Ephrata, petite entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui dominera sur Israël, et dont les activités remontent aux temps anciens, aux jours de l’éternité. C’est pourquoi il les livrera jusqu’au temps où enfantera celle qui doit enfanter, et le reste de ses frères reviendra auprès des enfants d’Israël. Il se présentera, et il gouvernera avec la force de l’Eternel, avec la majesté du nom de l’Eternel, son D.ieu : Et ils auront une demeure assurée, car il sera glorifié jusqu’aux extrémités de la terre » (Michée 5 : 1 à 3).

Le mot Schilo que vous avez lu, un peu plus haut, peut être traduit de plusieurs façons. Pour certains, il signifie le pacifique ; pour d’autres, le dominateur. Il me semble que le Messie Yéshoua incarne parfaitement ces deux possibilités. Dans le chapitre 9 d’Isaïe, nous lisons : « … un enfant nous est né, un fils nous est accordé. La souveraineté reposera sur son épaule. On l’appellera : Admirable, Conseiller, D.ieu puissant, Père d’éternité, Prince de la paix ! » (Isaïe 9 : 5). Lisons aussi cet autre passage du Psaume 110 de David : « L’Eternel dit à mon Seigneur : assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. L’Eternel étendra de Sion le sceptre de ta puissance. Domine au milieu de tes ennemis ! » (Psaume 110 : 1 à 2).

Il appartient à chacun de nous de choisir si le Prince de la maison de Juda sera celui qui donne la paix ou celui qui exerce le jugement face à ses ennemis (II Thessaloniciens 1).

DAN

Dan est le cinquième fils de Jacob et le premier-né de Bilha, servante de Rachel. Celle-ci dit : « D.ieu m’a rendu justice, Il a entendu ma voix, et Il m’a donné un fils » (Genèse 30 : 6). Quant à Jacob, il dit de lui : « Dan jugera son peuple comme l’une des tribus d’Israël » (Genèse 49 : 16) ; et voici la bénédiction de Moïse sur Dan : « Dan est un jeune lion qui s’élance de Basan » (Deutéronome 33 : 22). C’est de cette tribu que naquirent Oholiab qui assistera Bet-saléel dans la construction du Tabernacle et Samson qui fut un juge et un libérateur en Israël dans des temps difficiles. C’est après avoir parlé de Dan que notre père Jacob s’écria : « J’espère en ton salut, ô Eternel ! » (Genèse 49 : 18). En hébreu, le nom de Jésus se dit Yéshoua et nous trouvons dans ce verset deux racines qui composent son nom (Yéshoua ou Yashoua) qui signifient Eternel-sauve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Image CAPTCHA

*requis

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>