Se connecter

Ha’azinou

« HAAZINOU »
« Souviens-toi des temps antiques, médite les annales de chaque génération ; interroge ton père, il te l’apprendra, tes anciens, ils te le diront. » (Deutéronome, 32, 7)


Clôturant sa harangue par un cantique, Moïse y insiste, entre autres, sur le fait que nous ne sommes chacun qu’un maillon d’une longue chaîne qui remonte loin dans les siècles. Nous faisons partie d’une longue histoire et ne pouvons nous définir qu’en nous référant à tous les événements du passé qui ont forgé notre personnalité.

II était donc normal que, quarante ans après la constitution des enfants d’Israël entant que peuple, Moïse les appelât à se retourner un tant soit peu sur leur passé, d’en tirer la leçon, de s’en pénétrer profondément, avant de reprendre la marche vers l’avenir. Ce retour en arrière pouvait constituer, à ce moment-là, un stimulant fort profitable et on comprend que Moïse y ait fait appel. Mais était-ce vraiment dans ce seul but que Moise y a procédé ?

En réalité, ce qui lui importait, au moment où il allait quitter ce monde, c’était de faire comprendre à nos ancêtres, – cette nouvelle génération qui, seule, contrairement à la précédente disparue dans le désert, allait entrer en Canaan – leur responsabilité dans le déroulement de l’histoire de leur peuple. Le cours de cette histoire dépendait de chacun d’eux individuellement dans le passé.

II reposera sur chacun d’eux dans l’avenir.

Oui, chacun de nous a besoin de se tourner vers son passé de le sentir, de le comprendre et de s’y rattacher.

C’est grâce aux événements de notre histoire, grâce au comportement courageux de nos ancêtres, que la chaîne est parvenue solide jusqu’à nous et que nous avons pu y relier le maillon que nous formons. Le passé est donc pour nous riche en enseignements.

Mais ce retour vers le passé ne suffit pas; il nous faut encore consolider cet anneau nouveau que nous sommes afin d’assurer à tout prix la continuité de la chaîne; il nous faut nous tourner surtout vers l’avenir et prendre des dispositions utiles pour que la chaîne s’allonge sans cassure, quelles que soient les circonstances -heureuses ou malheureuses -de l’heure.

Dans le passé, nos ancêtres ont su maintenir intact, dans des conditions souvent très difficiles, chaque anneau de la longue chaîne qui les rattachait au passé. Ils puisaient leur force dans leur fidélité absolue en D.ieu et dans leur espérance tout aussi absolue en l’homme. A nous d’en faire autant pour éviter toute fêlure dans la longue chaîne des générations qui est venue jusqu’à nous.

L’histoire fait partie de la conscience de notre peuple; elle doit nous servir de tremplin pour mieux préparer son avenir.

Commentaire(s) sur “Ha’azinou
  1. Yahn Delgrange a ecrit:

    Le Christianisme (= le Messianisme) est une religion Juive !

    dans « l’Ancienne Alliance » :
    (textes que j’ai trouvé ici: http://www.sefarim.fr/ dans la version du Rabbinat Français.)

    Zacharie 8:23 =
    23 Ainsi parle l’Eternel-Cebaot: « En ces jours-là, dix hommes de toute langue, de toute nation, saisiront le pan de l’habit d’un seul individu lehoudi (Juif) en disant: Nous voulons aller avec vous, car nous avons entendu dire que Dieu est avec vous! »

    voir aussi Esaïe 56: 3 + 5-8 =
    « Que l’étranger qui s’attache à l’Éternel ne dise pas : L’Éternel me séparera sûrement de son peuple ! (…)
    Je leur donnerai dans ma maison et dans mes murs un monument et un renom préférables à des fils et à des filles; je leur donnerai un nom éternel qui ne sera jamais retranché. Et les étrangers qui s’attacheront à l’Éternel pour le servir, pour aimer le nom de l’Éternel, pour être ses serviteurs, tous ceux qui garderont le sabbat, pour ne pas le profaner, et qui demeureront fermes dans mon alliance, je les amènerai sur ma montagne sainte et je les réjouirai dans ma Maison de prière ; leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel ; car ma Maison sera appelée une Maison de prière pour tous les peuples. Oracle du Seigneur, l’Éternel, Lui qui rassemble les bannis d’Israël : j’en rassemblerai d’autres avec les siens (déjà) rassemblés. »

    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

    + dans « la Nouvelle Alliance » :

    Évangile de Jean 4: 19-26 =
    « Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es prophète. Nos pères ont adoré sur cette montagne ; et vous dites, vous, que l’endroit où il faut adorer est à Jérusalem. Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne, ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le Salut vient des Juifs. Mais l’heure vient — et c’est maintenant — où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont de tels adorateurs que le Père recherche. Dieu est esprit, et il faut que ceux qui l’adorent, l’adorent en esprit et en vérité. La femme lui dit : Je sais que le Messie vient — celui qu’on appelle Christ. Quand il sera venu, il nous annoncera tout. Jésus lui dit : Je le suis, moi qui te parle. »

    Les chapitres 9/10/11 de l’Épître aux Romains font partie de mes passages préférés car « tout y est expliqué clairement ».

    C’est fabuleux « pour nous » de lire ça :

    Romains 9:
    …mes frères, mes parents selon la chair, 4qui sont les Israélites, à qui appartiennent l’adoption, la gloire, les alliances, la loi, le culte, les promesses,5les patriarches, et de qui est issu, selon la chair, le Christ, qui est au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement. Amen !

    25comme il le dit dans Osée : Celui qui n’était pas mon peuple, je l’appellerai mon peuple, Et celle qui n’était pas la bien-aimée, je l’appellerai bien-aimée ;
    26Et là même où on leur disait : vous n’êtes pas mon peuple ! Ils seront appelés fils du Dieu vivant.
    27Ésaïe, de son côté, s’écrie au sujet d’Israël : Quand le nombre des fils d’Israël serait comme le sable de la mer, Un reste seulement sera sauvé.
    28Car le Seigneur exécutera pleinement et promptement sa parole sur la terre.
    29Et, comme Ésaïe l’avait dit auparavant : Si le Seigneur des armées ne nous avait laissé un germe, Nous serions devenus comme Sodome, Nous aurions été semblables à Gomorrhe.

    Romains 10:
    12Il n’y a pas de différence, en effet, entre le Juif et le Grec : ils ont tous le même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l’invoquent. 13Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

    19 (…) Le premier, Moïse dit : Je vous rendrai jaloux de ce qui n’est pas une nation ; Par une nation sans intelligence, je provoquerai votre irritation.
    20Et Ésaïe pousse la hardiesse jusqu’à dire : J’ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas, Je me suis manifesté à ceux qui ne m’interrogeaient pas.

    Romains 11
    1Je dis donc : Dieu a-t-il rejeté son peuple ? Certes non ! Car moi aussi, je suis Israélite, de la descendance d’Abraham, de la tribu de Benjamin. 2Dieu n’a pas rejeté son peuple qu’il a connu d’avance.

    …Je me suis réservé sept mille hommes, qui n’ont pas fléchi le genou devant Baal.
    5De même aussi, dans le temps présent, il y a un reste* selon l’élection de la grâce.

    16Or, si les prémices sont saintes, la pâte l’est aussi ; et si la racine est sainte, les branches le sont aussi. 17Mais si quelques-unes des branches ont été retranchées, et si toi, olivier sauvage, tu as été greffé à leur place, et si tu as participé à la racine et à la sève de l’olivier, 18ne te glorifie pas aux dépens des branches. Si tu te glorifies, (sache que) ce n’est pas toi qui portes la racine, mais que c’est la racine qui te porte.

    28En ce qui concerne l’Évangile, ils sont ennemis à cause de vous ; mais en ce qui concerne l’élection, ils sont aimés à cause de leurs pères. 29Car les dons gratuits et l’appel de Dieu sont irrévocables.

    * Il y a ici une radio : http://el-bethel.fr/radio-mashiah/
    où s’expriment des juifs convertis à leur Messie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Image CAPTCHA

*requis

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>