Se connecter

Yom Kippour

L’office de YOM KIPPOUR aura lieu : 

Le samedi 30 septembre à 10h30 à la Synagogue de Paris, au 1 rue Omer Talon 75011, métro Père Lachaise – St-Maur.

 

Lectures conseillés avant Yom Kippour Vayikra (Lévitique) ch.16. et Hébreu ch.10.

Ce rendez-vous unique de l’année, refaçonne le passé et nous fait entrer dans un futur nouveau. Son pardon et Sa miséricorde, efface toutes nos fautes en réparant le mal qui nous a éloigné de LUI. Ce sont des temps de vie que D.ieu nous accorde. Tout est devenu possible par notre Messie Yeshoua.

 

Esaï 43:18-19: « Ne pensez plus aux événements passés, Et ne considérez plus ce qui est ancien. Voici, je vais faire une chose nouvelle, sur le point d’arriver: Ne la connaîtrez-vous pas? Je mettrai un chemin dans le désert, Et des fleuves dans la solitude.… »   

 

2 Cor 5:17-18   « Si quelqu’un est dans le Messie, il est une nouvelle création. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. Et tout cela vient de D.ieu, qui nous a réconciliés avec lui par Son Messie, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation.… »

 

Que D.ieu vous bénisse!

Rav Emmanuel Rodriguez 

 

Un événement représente à lui seul l’apogée dans l’effort humain pour se rapprocher de D.ieu – un événement qui réunissait le jour le plus saint de l’année, l’être le plus saint sur terre et le lieu le plus saint de l’univers : à Yom Kippour, le Cohen Gadol (le « Grand Prêtre ») pénétrait dans la pièce la plus intérieure du Temple de Jérusalem, le « Saint des Saints », pour offrir la Kétoret (parfum) à D.ieu.

Les enseignements dans la Torah et la pensée d’Israël  expliquent que les sacrifices d’animaux offerts dans le Temple représentent l’offrande qu’un homme fait de son « âme animale » à D.ieu : la soumission de ses instincts naturels et de ses désirs à la volonté divine. C’est là le sens profond de cette « mauvaise odeur » émise par les sacrifices que la kétoret venait dissiper : « l’âme animale » de l’homme (qui constitue l’instinct basique de préservation et de satisfaction personnelle commun à tous les êtres vivants) possède de nombreux aspects positifs qui peuvent être dirigés vers des fins productives et saintes. Mais elle est aussi la source de nombreux traits négatifs et destructeurs. Quand une personne apporte son « être animal » au Temple de D.ieu et offre ce qui en est le meilleur et le plus raffiné sur l’autel, il reste encore la « mauvaise odeur » – l’égoïsme, la brutalité et la matérialité de l’animal en l’homme – qui accompagne inévitablement les processus.

 

C’est pourquoi on faisait brûler la kétoret, qui possède la capacité unique de sublimer la mauvaise odeur de l’âme animale au sein de sa divine fragrance. Si chaque jour de l’année, l’odeur du mal plane à la périphérie de toute entreprise, fut-elle la plus positive, Yom Kippour est un jour lors duquel « les forces du mal n’ont pas la permission d’accuser ». Dès lors, si la kétoret était offerte par le Cohen Gadol le jour de Yom Kippour dans le Saint des Saints, sa fonction ultime ne pouvait pas être la sublimation du mal.

 

En effet, si la sublimation du mal est quelque chose que seule la kétoret peut accomplir, ce n’est pas en cela que réside sa finalité. Le mot kétoret signifie « lien ». L’essence de la kétoret est le désir pur de l’âme de l’homme de se rapprocher de D.ieu – un désir qui émane du sanctuaire le plus intérieur de son âme et qui est donc libre de toutes contraintes, de tout ce qui nous inhibe et nous limite lorsque nous agissons avec les parties les plus extérieures de notre être. Sa pureté et sa perfection sont ce qui donne à la kétoret la puissance d’adoucir l’odeur la plus désagréable, mais sa spécificité ne se résume pas à combattre le mal. Au contraire, elle trouve sa plus haute expression dans l’environnement totalement dénué de mal du Saint des Saints, le jour de Yom Kippour. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Image CAPTCHA

*requis

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>