Chana Tova Oumétouka !

Le Rabbi et sa famille vous souhaitent
une excellente année 5781
Chana Tova Oumétouka !

 

Que cette nouvelle année vous apporte la délivrance, la santé, la prospérité, la joie et la plénitude de vie, à vous et à tous les vôtres. Préparons, la venue de notre Machia’h-Yeshoua qui nous délivrera de tous nos ennemis. Amen !

Le mois de Tichri est, à la fois, un départ et un aboutissement 

Tichri est, sans aucun doute, le mois le plus important et chargé en rendez-vous avec notre D.ieu, la Communauté et notre Messie Yeshoua. De Roch Hachana à Sim’hat Tora, nous vivons un vrai marathon, et cet itinéraire a plusieurs phases :

  • L’introspection, l’analyse de son âme et de son cœur, de l’année qui se termine.
  • Notre rendez-vous avec D.ieu à Yom Kippour pour pardonner et être pardonné.
  • Souccot, le temps de notre joie, de vie et de libération. La joie de notre Salut, par des louanges, prières, chants et danses en l’honneur de notre Messie.

Cette série de célébrations constitue un véritable pivot dans l’année juive. Il y a un « avant » et un « après » les fêtes… jusqu’à l’année prochaine….

Comment faire une vraie techouva (repentir).

La techouva (littéralement: retour/réponse), c’est un changement de voie et d’orientation qui devient une réponse à D.ieu par notre changement. Il y a, dans cette période de fêtes, un fil conducteur qui débute à Roch Hachana et Yom Kippour qui devient déterminant pour l’avenir. Ce Retour vers D.ieu, est aussi un retour vers l’autre et soi-même, il est tout à fait possible, dans ces temps et par ce retour, de vivre un retournement spirituel total qui transformera notre vie et notre avenir. C’est vouloir entrer dans un projet de vie et non de destruction.

Le message et l’appel, le plus important dans ces temps est celui de Yeshoua  Ha Mashia’h, dans ces passoukim (versets) :

« Il disait: Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche ».

« Il disait: Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle. »

« Il nous est dit d’annoncer : « aux Juifs et aux Grecs, la Techouva envers D.ieu et l’emouna (foi-confiance) en notre Seigneur Yeshoua Ha Mashia’h ».

La tefila (prière), répare, restaure l’être

A Roch Hachana et Kippour, la tefila (la prière), occupe une place centrale et clé pour entrer dans la nouvelle année, Yom Kippour est plus qu’important dans ce passage qui annule hier et nous donne notre demain. C’est ce  jour qui détermine ce que nous serons et deviendrons. Ce temps de prières unit et mélange les voix avec la voix, le son du chofar, et exprime ce que les mots n’arrivent plus à exprimer.

Prier, seul ou en groupe, semble être le propre de l’homme qui s’adresse à D.ieu, l’homme s’adresse à son D.ieu. Nous sommes tous, dans ces périodes de fêtes, égaux devant notre D.ieu.

Bonnes fêtes à tous, bonne et heureuse année!

Le Rabbi