3e : gerbe des prémices

Pour révéler Son plan de salut pour l’humanité, D.ieu a calqué Ses jours saints annuels sur les moissons au Moyen-Orient (Lévitique 23:9-16 – Exode 23:14-16).

Si Son peuple récoltait les fruits de la terre à trois saisons, trois moissons, comme l’indiquent également les jours saints divins, parallèlement, D.ieu récolte en plusieurs étapes la moisson des âmes pour la vie éternelle dans Son Royaume.

La Parole de D.ieu en parle à deux points de vue : littéral (dans l’Ancienne Alliance) et figuré (dans la Nouvelle Alliance).

Les prémices prescrites dans l’Ancienne Alliance

Dans l’Ancienne Alliance (Ancien Testament), les prémices étaient les fruits de la terre, réservés pour D.ieu, tant à l’état naturel qu’à l’état préparé :

« Tu apporteras à la maison de l’Eternel, ton Dieu, les prémices des premiers fruits de la terre » (Exode 23 : 1).

Lors de la fête des prémices, le peuple devait présenter une gerbe que le sacrificateur devait agiter de côté et d’autre.

L’ordonnance est répétée plusieurs fois dans la Bible, comme en Exode 34 : 26, ou ici dans Lévitique :

9 L’Eternel dit à Moïse :
10 « Transmets ces instructions aux Israélites : quand vous serez entrés dans le pays que je vous donne et que vous y ferez la moisson, vous apporterez au prêtre la première gerbe de votre moisson.
11 Il fera avec la gerbe le geste de présentation devant l’Eternel afin qu’elle soit acceptée, il fera le geste de présentation le lendemain du Shabbat.
12 Le jour où vous présenterez la gerbe, vous offrirez en holocauste à l’Eternel un agneau d’un an sans défaut.
13 Vous y joindrez une offrande de 4 litres et demi de fleur de farine pétrie à l’huile, comme offrande passée par le feu dont l’odeur est agréable à l’Eternel, et vous ferez une offrande d’un litre de vin. » (Lévitique 23.9-22)

L’offrande des prémices consiste donc en un acte d’amour, d’obéissance et de reconnaissance.

Nous manifestons notre amour pour D.ieu dans l’obéissance, en lui donnant une partie, la première et la meilleure de ce que nous avons reçu de Sa Magnificence.

Nous reconnaissons d’autre part que D.ieu est le Créateur, Celui auquel appartiennent toutes choses, le Dispensateur de tout bien. Et ce D.ieu généreux, dans son infinie libéralité, veut encore bénir celui qui l’honore de ses biens :

« Honore l’Eternel… des prémices de tout ton revenu ; et tes greniers se rempliront d’abondance » (Proverbes 3 : 9).

Les prémices dans la Nouvelle Alliance

Dans la Nouvelle Alliance (Nouveau Testament), il est parlé des prémices dans un sens figuré, supérieur.

Dans l’épître aux Romains 11-16, l’apôtre écrit :

« Si les prémices sont saintes, la masse l’est aussi. »

Quelles sont ces prémices ? C’est Abraham, car c’est à Abraham, le premier, que D.ieu a révélé les grandes vérités de l’élection et de la promesse.