Hanoukka, par Emmanuel Rodriguez

Cette fête nous rappelle la victoire remportée par les Maccabées (1) en l’an 165 avant Yeshoua le Messie, victoire qui permit de rétablir la pureté du culte rendu à D.ieu et de préserver le caractère particulier d’Israël et de l’identité juive.

Après que D.ieu eut accordé une série incroyable de victoires, le peuple purifia et consacra le Temple. 

Le souverain syrien Antiochus Epiphane (2) avait souillé celui-ci en le transformant en un haut lieu païen, d’où la nécessité de le purifier.

En souvenir, Hanoukka (3) commémore chaque année la dédicace ou la purification du Temple.

Yeshoua, le bon berger

Lors de la Fête de la Dédicace (Jean 10:22), Yeshoua HaMashiah proclama qu’il était le Bon berger (Jean 10:11). 

Tous les patriarches et les grands dirigeants d’Israël tels que : Abraham, Isaac, Yaacov, Moïse, David etc., ont tous été considérés comme étant les bergers d’Israël. 

Le livre de Daniel avait annoncé la montée d’Antiochus Epiphane et la profanation du Temple (Daniel 8 et 11). Daniel s’est aussi servi d’Antiochus pour représenter un personnage à venir que les théologiens chrétiens appellent l’Anti-christ (ou l’Antéchrist, l’Anti-messie, le faux Messie). Lui aussi souillera le Temple (il s’agira là du troisième Temple, qui n’est pas encore construit).

Ce faux Messie provoquera une grande persécution contre le peuple juif, un temps que l’on appelle « l’angoisse de Jacob » (Jérémie 30:4-7 et Zacharie 13:8-9). 

Après ce temps, Yeshoua le Messie viendra en tant que souverain suprême, Roë (berger) et Conducteur de son peuple (1 Pierre 5:4) ; il remportera une victoire encore plus grande que celle de Yehouda Maccabée, celle des temps de la fin. Il sauvera Israël et rétablira son peuple de tous ses ennemis et Il règnera sur tout l’univers (Zacharie, chapitres 12-14).

Aujourd’hui, Hanoukka nous rappelle qu’il y aura un temps où notre peuple sera une nouvelle fois dans de grandes souffrances mais qu’il en sera délivré par son Messie.

 

Notes

(1) Les Maccabées, Macabées ou Macchabées (מכבים ou מקבים, Makabim ou Makavim en hébreu) sont une famille juive qui mena la résistance contre la politique d’hellénisation pratiquée par les Séleucides au 2e siècle av. J.-C. et soutenue par une partie des élites juives hellénisées. Ils fondèrent la dynastie des Hasmonéens.

(2) Antiochos IV Épiphane (« l’Illustre » ou le « Révélé »), en grec ancien Ἀντίoχoς Έπιφανής / Antiochos Épiphanès, né vers 215 av. J.-C., mort en 164, est un roi de la dynastie séleucide et le fils d’Antiochos III. La tradition judaïque, qui inspire Hanoukka (ou Fête de l’Édification), le décrit comme un ennemi du peuple juif, car il a participé à l’hellénisation de la Judée et s’est opposé à la révolte des Maccabées qu’il n’est pas parvenu à réprimer.

(3) Hanoukka ou Hanoucca (hébreu חג החנוכה Hag HaHanoukka, « Fête de l’Édification » ou « de l’Encénie ») est une fête juive d’institution rabbinique, commémorant la ré-inauguration de l’autel des offrandes dans le second Temple de Jérusalem, lors de son retour au culte judaïque, trois ans après son interdiction par Antiochus IV des Séleucides.

Selon la tradition rabbinique, au cours de cette consécration se produit le miracle de la fiole d’huile, permettant aux prêtres du Temple de faire brûler pendant huit jours une quantité d’huile à peine suffisante pour une journée.