Tsedaka du coeur

Tsedaka : un commandement de D.ieu

Justice pour tous et droiture du coeur

« S’il y a chez toi quelque indigent d’entre tes frères, dans l’une de tes portes, au pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne, tu n’endurciras point ton cœur et tu ne fermeras point ta main devant ton frère indigent. Mais tu lui ouvriras ta main, et tu lui prêteras de quoi pourvoir à ses besoins. » (Deutéronome 15 : 7-8)

La Tsedaka (en hébreu : צדקה) signifie « justice » ou « droiture ».

Les versets appelant à la charité s’inscrivent dans un contexte bien plus profond que la simple entraide.

Le 19ème chapitre du Lévitique traite des prescriptions données afin d’être saint comme l’Éternel est Saint.

Pour s’élever vers la sainteté, l’homme doit participer au projet divin de la perfection en essayant par exemple de corriger les inégalités dues à la pauvreté et ainsi réaliser une partie du tikoun olam, la réparation du monde, à travers des actes récurrents de justice.

« Quand vous ferez la moisson dans votre pays, tu laisseras un coin de ton champ sans le moissonner, et tu ne ramasseras pas ce qui reste à glaner. Tu ne cueilleras pas non plus les grappes restées dans ta vigne, et tu ne ramasseras pas les grains qui en seront tombés. Tu abandonneras cela au pauvre et à l’étranger. Je suis l’Éternel, votre Dieu. » (Lévitique 19 : 9-10)

Notre mission

Aider les personnes en difficulté en leur donnant des sacs de denrées alimentaires non périssables (conserves, gâteaux, dentifrice, produits de première nécessité, etc).

Nos actions

Récolter des denrées auprès des magasins et les distribuer aux plus démunis.

Comment peux-tu participer ?

Tu peux faire un don financier (de préférence par chèque, à l’ordre de l’association Tsedaka du coeur). Nous te remettrons un reçu.

Tu peux aussi faire un don en nature (panier alimentaire).

Quelle que soit la nature de ton don, remets-le à l’un des responsables de l’association (un mardi ou un samedi).

Pour plus d’informations, consulte le panneau d’affichage à l’entrée du centre messianique.