Parasha Vayakel (Il assembla), par Rav Emmanuel

Précédemment : parasha 21 Chémot Exode Ki Tissa (Lorsque tu prendras)

Parasha 22 : Chémot/Exode 35:1-38:20

Commentaires du Rav Emmanuel Rodriguez

Le D.ieu d’Israël : D.ieu de jugement ou de miséricorde ?

Le D.ieu d’Israël se réduit-Il à un D.ieu intransigeant, qui juge et condamne au travers de Sa Loi ? Ou est-Il aussi un D.ieu de miséricorde, qui fait grâce et accorde Son pardon pour notre Vie ? 

Entre la Parasha Ki Tissa d’une part, qui relate l’épisode du veau d’or et le renouvellement de l’alliance offert à l’issue, et la Parasha Vayakel dans laquelle s’ordonne l’érection du sanctuaire pour que l’assemblée d’Israël reçoive la gloire de D.ieu, nous manquerait-il comme une clef de passage dans la compréhension, une substance fondamentale pour appréhender la logique de l’enchaînement des événements ?

« Sculpte pour toi-même… », dit l’Eternel à Moshé/Moïse, à propos des tables de la Loi.

Yeshoua lui-même, lors du Seder de Pessa’h, a dit à ses disciples : « Faites cela en mémoire de moi… », afin que ces derniers ne mettent pas en oubli la Rédemption, le pardon donné par Hachem/D.ieu pour la Vie, et qui nous donne un futur.

« 6- Iod Hé Vav Hé (tétragramme), Iod Hé Vav Hé (tétragramme).., plein de bienveillance et d’équité. 7- Il conserve sa faveur à la millième génération »

« 6- Iod Hé Vav Hé (tétragramme), Iod Hé Vav Hé (tétragramme).., v’rav ‘hesed ve-emet. 7- Notzer ‘hesed laalafim »

Le mystère de cette lettre Noun (en hébreu) qui marque le début du verset 7 de Shemot 34, de plus grande taille que les autres dans le texte, en dit beaucoup sur la source du pardon.

Suggestion de passages à lire dans la Brit Hadachah/Nouvelle Alliance :

  • 2 Corinthiens 9:1-15
  • Juifs messianiques/Hébreux 9:1-14
  • Révélation 11:1-13

Texte biblique

35:01 Moïse rassembla toute la communauté des fils d’Israël. Il leur dit : « Voici ce que le Seigneur a ordonné :

02 Pendant six jours, on travaillera, mais le septième jour sera pour vous un jour saint, un sabbat, un sabbat solennel pour le Seigneur. Quiconque travaillera ce jour-là sera mis à mort.

03 Vous n’allumerez aucun feu dans vos maisons, le jour du sabbat. »

04 Moïse s’adressa à toute la communauté des fils d’Israël. Il dit : « Voici ce que le Seigneur a ordonné :

05 Prélevez parmi vous une contribution pour le Seigneur. Tous les hommes que leur cœur y incitera apporteront cette contribution : de l’or, de l’argent et du bronze,

06 de la pourpre violette et de la pourpre rouge, du cramoisi éclatant, du lin fin et du poil de chèvre,

07 des peaux de bélier teintes en rouge, du cuir fin et du bois d’acacia,

08 de l’huile pour le luminaire, du baume pour l’huile de l’onction et pour l’encens aromatique,

09 des pierres de cornaline et des pierres pour orner l’éphod et le pectoral.

10 Et que, parmi vous, tous les artisans habiles viennent et exécutent tout ce que le Seigneur a ordonné :

11 la Demeure avec sa tente, sa couverture, ses agrafes, ses cadres, ses traverses, ses colonnes et ses socles ;

12 l’arche avec ses barres, le propitiatoire, le rideau ;

13 la table avec ses barres, tous ses accessoires et le pain de l’offrande ;

14 le chandelier du luminaire avec ses accessoires et ses lampes ; l’huile du luminaire ;

15 l’autel de l’encens avec ses barres, l’huile de l’onction, l’encens aromatique et le voile de l’entrée de la Demeure ;

16 l’autel de l’holocauste avec sa grille de bronze, ses barres et tous ses accessoires ; la cuve avec son support ;

17 les toiles du parvis, ses colonnes, ses socles et le voile de la porte du parvis ;

18 les piquets de la Demeure, les piquets du parvis et leurs cordes ;

19 les vêtements liturgiques pour officier dans le sanctuaire, les vêtements sacrés pour Aaron, le prêtre, et les vêtements que porteront ses fils pour exercer le sacerdoce. »

20 Toute la communauté des fils d’Israël se retira de devant Moïse.

21 Alors tous les hommes que leur cœur y portait et que leur esprit y incitait vinrent apporter la contribution du Seigneur, pour les travaux de la tente de la Rencontre, pour tout son service et pour les vêtements sacrés.

22 Les hommes vinrent aussi bien que les femmes ; tous ceux que leur cœur y incitait apportèrent broches, boucles, anneaux, breloques – tous objets d’or que chacun offrait au Seigneur avec le geste d’élévation.

23 Tous ceux qui possédaient de la pourpre violette, de la pourpre rouge, du cramoisi éclatant, du lin, du poil de chèvre, des peaux de béliers teintes en rouge ou du cuir fin, tous ceux-là en apportèrent.

24 Tous ceux qui offraient une contribution d’argent et de bronze apportèrent la contribution du Seigneur. Tous ceux qui possédaient du bois d’acacia l’apportèrent pour les travaux du service.

25 Toutes les femmes habiles filèrent de leurs mains et apportèrent ce qu’elles avaient filé : la pourpre violette et la pourpre rouge, le cramoisi éclatant et le lin ;

26 toutes les femmes que leur cœur y portait et qui étaient habiles filèrent le poil de chèvre.

27 Les chefs de la communauté apportèrent les pierres de cornaline et les pierres pour orner l’éphod et le pectoral,

28 ainsi que le baume et l’huile pour le luminaire, l’huile de l’onction et l’encens aromatique.

29 Hommes et femmes, tous ceux que leur cœur y incitait apportèrent leur part à tout l’ouvrage que le Seigneur avait commandé par l’intermédiaire de Moïse ; ainsi, les fils d’Israël apportèrent une offrande volontaire au Seigneur.

30 Moïse dit aux fils d’Israël : « Voyez : Le Seigneur a appelé par son nom Beçalel, fils d’Ouri, fils de Hour, de la tribu de Juda.

31 Il l’a rempli de l’esprit de Dieu : sagesse, intelligence, savoir, en toute sorte d’ouvrages,

32 pour concevoir des œuvres d’art et les réaliser avec l’or, l’argent, le bronze,

33 pour tailler les pierres à sertir, sculpter sur bois et pour exécuter toute œuvre d’art.

34 Il a mis en son cœur le don de transmettre le savoir, comme en celui d’Oholiab, fils d’Ahisamak, de la tribu de Dane.

35 Il a rempli leur cœur de sagesse pour exécuter tout le travail du ciseleur, du brodeur, du brocheur de pourpre violette et pourpre rouge, cramoisi éclatant et lin, ainsi que le travail du tisserand. Ce sont des artisans de toute sorte, de véritables artistes.

36:01 Beçalel, Oholiab et tout artisan habile à qui le Seigneur a donné sagesse et intelligence pour concevoir et exécuter les travaux au service du sanctuaire, tous exécuteront ce que le Seigneur a ordonné. »

02 Moïse appela donc, pour se mettre à l’ouvrage et l’exécuter, Beçalel, Oholiab et tout artisan habile à qui le Seigneur avait donné la sagesse, tous ceux que leur cœur y portait.

03 Ils reçurent de Moïse la contribution que les fils d’Israël avaient apportée pour exécuter ces travaux au service du sanctuaire. Chaque matin, on apportait encore des offrandes volontaires.

04 Alors, tous les artisans occupés aux divers travaux du sanctuaire quittèrent chacun l’ouvrage qu’ils étaient en train de faire

05 et vinrent dire à Moïse : « Le peuple apporte plus qu’il n’en faut pour le travail que le Seigneur a ordonné d’exécuter. »

06 Moïse donna donc cet ordre que l’on fit passer dans le camp : « Que personne, ni homme ni femme, n’apporte plus rien en contribution pour le sanctuaire. » Le peuple cessa d’apporter quoi que ce soit.

07 Il y avait suffisamment de matériaux pour faire tout le travail ; il y en avait même en surplus.

08 Les ouvriers, artisans habiles, construisirent la Demeure ; ils firent dix tentures de lin retors, pourpre violette, pourpre rouge et cramoisi éclatant, et on y broda des kéroubim : c’est une œuvre d’artiste.

09 Chaque tenture mesurait vingt-huit coudées de long et quatre de large. Toutes les tentures avaient les mêmes dimensions.

10 On assembla cinq tentures l’une à l’autre, et les cinq autres également.

11 On fit des lacets de pourpre violette au bord de la première tenture, à l’extrémité de l’assemblage, et on fit de même au bord de la dernière tenture du deuxième assemblage.

12 On mit cinquante lacets à la première tenture et cinquante lacets à l’extrémité de la tenture du deuxième assemblage, les lacets s’attachant l’un à l’autre.

13 On fit cinquante agrafes en or, on assembla les tentures l’une à l’autre par les agrafes. Ainsi, la Demeure fut d’un seul tenant.

14 Ensuite, pour former une tente au-dessus de la Demeure, on fit onze tentures en poil de chèvre.

15 Chaque tenture mesurait trente coudées de long et quatre de large. Les onze tentures avaient les mêmes dimensions.

16 On assembla cinq tentures à part, puis six tentures à part.

17 On fit cinquante lacets au bord d’une première tenture, la dernière de l’assemblage, et cinquante lacets au bord de la même tenture du deuxième assemblage.

18 On fit cinquante agrafes de bronze pour assembler la tente d’un seul tenant.

19 Et on fit pour la tente une couverture en peaux de béliers teintes en rouge, et une autre en cuir fin mise par-dessus.

20 On fit pour la Demeure des cadres en bois d’acacia, dressés debout.

21 Chaque cadre mesurait dix coudées de long et une coudée et demie de large.

22 Il était assemblé par deux tenons jumelés. Ainsi fut-il fait pour tous les cadres de la Demeure.

23 On en disposa vingt en direction du Néguev, au sud ;

24 et on fit quarante socles en argent sous les vingt cadres : deux socles sous un cadre pour ses deux tenons, puis deux socles sous un autre cadre pour ses deux tenons.

25 Pour le deuxième côté de la Demeure, on disposa, en direction du nord, vingt cadres

26 avec leurs quarante socles en argent : deux socles sous un cadre et deux socles sous un autre cadre.

27 Et pour le fond de la Demeure, vers l’ouest, on fit six cadres ;

28 on fit aussi deux cadres comme contreforts de la Demeure, au fond ;

29 ils étaient jumelés à leur base et l’étaient également à leur sommet, à la hauteur du premier anneau : ainsi fut-il fait pour eux deux, pour les deux contreforts.

30 Il y eut donc huit cadres, avec leurs socles en argent, soit seize socles : deux socles sous un cadre, deux socles sous un autre cadre.

31 On fit les traverses en bois d’acacia : cinq pour les cadres du premier côté de la Demeure,

32 cinq pour les cadres du deuxième côté de la Demeure, cinq pour les cadres qui forment le fond de la Demeure vers l’ouest.

33 On fit aussi la traverse médiane, à mi-hauteur des cadres, traversant la Demeure d’un bout à l’autre.

34 Les cadres, on les plaqua d’or, on fit en or leurs anneaux pour loger les traverses, et les traverses, on les plaqua d’or.

35 On fit un rideau de pourpre violette, pourpre rouge, cramoisi éclatant et lin retors ; c’est une œuvre d’artiste : on y broda des kéroubim.

36 On le fixa à quatre colonnes en acacia, plaquées d’or et munies de crochets en or. On coula pour elles quatre socles en argent.

37 Pour l’entrée de la tente, on fit un voile en pourpre violette, pourpre rouge, cramoisi éclatant et lin retors : c’est une œuvre d’artisan brocheur.

38 On fit pour le voile cinq colonnes avec leurs crochets ; leurs chapiteaux et leurs tringles furent plaqués d’or ; leurs cinq socles étaient en bronze.

37:01 Beçalel fit l’arche en bois d’acacia de deux coudées et demie de long sur une coudée et demie de large et une coudée et demie de haut.

02 Il la plaqua d’or pur à l’intérieur et à l’extérieur, et il l’entoura d’une moulure en or.

03 Il coula quatre anneaux d’or, qu’il attacha aux quatre pieds de l’arche : deux anneaux sur un côté, deux anneaux sur l’autre.

04 Il fit des barres en bois d’acacia, il les plaqua d’or

05 et il les introduisit dans les anneaux des côtés de l’arche pour qu’on puisse la porter.

06 Il fit un propitiatoire en or pur, long de deux coudées et demie et large d’une coudée et demie.

07 Et il forgea deux kéroubim en or, qu’il plaça aux deux extrémités du propitiatoire,

08 un kéroub à une extrémité, et l’autre kéroub à l’autre extrémité ; il fit donc les kéroubim aux deux extrémités du propitiatoire.

09 Les kéroubim avaient les ailes déployées vers le haut et protégeaient le propitiatoire de leurs ailes ; ils se faisaient face, le regard tourné vers le propitiatoire.

10 Il fit la table en bois d’acacia, longue de deux coudées, large d’une coudée et haute d’une coudée et demie.

11 Il la plaqua d’or pur et il l’entoura d’une moulure en or.

12 Il lui fit des entretoises d’un palme et il les entoura d’une moulure en or.

13 Il coula quatre anneaux d’or qu’il mit aux quatre angles formés par les quatre pieds.

14 Ces anneaux furent placés près des entretoises, pour loger les barres servant à porter la table.

15 Il fit les barres en bois d’acacia et il les plaqua d’or : elles servaient à porter la table.

16 Il fit les accessoires de la table : plats, gobelets, timbales et aiguières pour les libations ; il les fit en or pur.

17 Il fit le chandelier en or pur ; il forgea le chandelier : base, tige, coupes, boutons et fleurs faisaient corps avec lui.

18 Six branches s’en détachaient sur les côtés : trois d’un côté et trois de l’autre.

19 Sur une branche, trois coupes en forme d’amande avec boutons et fleurs et, sur une autre branche, trois coupes en forme d’amande avec boutons et fleurs ; de même pour les six branches sortant du chandelier.

20 Le chandelier lui-même portait quatre coupes en forme d’amande avec boutons et fleurs :

21 un bouton sous les deux premières branches issues du chandelier, un bouton sous les deux suivantes, et un bouton sous les deux dernières ; ainsi donc pour les six branches qui en sortaient.

22 Boutons et branches faisaient corps avec le chandelier qui était tout entier forgé d’une seule pièce, en or pur.

23 Il lui fit des lampes au nombre de sept, des pincettes et des porte-lampes en or pur.

24 Il lui fallut un lingot d’or pur pour le chandelier et tous ses accessoires.

25 Il fit l’autel de l’encens en bois d’acacia. L’autel avait une coudée de long, une coudée de large – sa base était donc carrée – et deux coudées et demie de haut. Ses cornes faisaient corps avec lui.

26 Il le plaqua d’or pur : le dessus, les parois tout autour et les cornes ; et il l’entoura d’une moulure en or.

27 Sous la moulure, sur les deux côtés, il plaça des anneaux d’or pour loger les barres servant à le porter.

28 Il fit les barres en bois d’acacia et les plaqua d’or.

29 Il fit l’huile d’onction sainte et l’encens aromatique pur : c’est une œuvre de parfumeur.

38:01 Il fit l’autel de l’holocauste en bois d’acacia. L’autel avait cinq coudées de long, cinq coudées de large – sa base était donc carrée – et trois coudées de haut.

02 Il fit, aux quatre angles de l’autel, des cornes qui faisaient corps avec lui. Il le plaqua de bronze.

03 Il fit tous les accessoires de l’autel : les vases, les pelles, les bols pour l’aspersion, les fourchettes et les brûle-parfums, le tout en bronze.

04 Il fit pour l’autel une grille de bronze en forme de filet et il la mit sous la bordure de l’autel, en bas, à mi-hauteur.

05 Il coula quatre anneaux aux quatre extrémités de la grille de bronze, pour loger les barres.

06 Il fit les barres en bois d’acacia et il les plaqua de bronze.

07 Il les engagea dans les anneaux placés sur les côtés de l’autel pour qu’elles servent à le porter. L’autel était creux, en planches.

08 Il fit la cuve en bronze sur un support en bronze, avec les miroirs des femmes qui étaient de service à l’entrée de la tente de la Rencontre.

09 Il fit le parvis. Du côté du Néguev, au sud, le parvis avait des toiles en lin retors, sur une longueur de cent coudées.

10 Leurs vingt colonnes et leurs vingt socles étaient en bronze ; les crochets des colonnes et leurs tringles, en argent.

11 De même, du côté nord, cent coudées, avec leurs vingt colonnes et leurs vingt socles en bronze ; les crochets des colonnes et leurs tringles étaient en argent.

12 Du côté ouest, des toiles sur cinquante coudées, avec leurs dix colonnes et leurs dix socles ; les crochets des colonnes et leurs tringles étaient en argent.

13 Du côté de l’est, vers le levant, cinquante coudées ;

14 quinze coudées de toiles sur une aile, avec leurs trois colonnes et leurs trois socles,

15 et, sur la deuxième aile, de part et d’autre de la porte du parvis, quinze coudées de toiles, avec leurs trois colonnes et leurs trois socles.

16 Toutes les toiles de l’enceinte du parvis étaient en lin retors.

17 Les socles des colonnes étaient en bronze ; leurs crochets et leurs tringles, en argent ; leurs chapiteaux étaient plaqués d’argent. Toutes les colonnes de l’enceinte du parvis étaient réunies par des tringles en argent.

18 Œuvre d’artisan brocheur, le rideau de la porte du parvis était en pourpre violette, pourpre rouge, cramoisi éclatant et lin retors ; il avait vingt coudées de long et cinq coudées de haut – prises dans la largeur –, comme les toiles du parvis.

19 Les quatre colonnes et leurs quatre socles étaient en bronze, leurs crochets étaient en argent, leurs chapiteaux et leurs tringles étaient plaqués d’argent.

20 Tous les piquets pour la Demeure et l’enceinte du parvis étaient en bronze.

Haftarah

La haftarah (en hébreu : הפטרה – haftara ou haftarot au pluriel) est un texte issu des livres de Neviim (les Prophètes), lu publiquement à la synagogue après la lecture de la parasha, lors du Shabbat ou des jours de fêtes juives.

Mélakhim Alef / 1 Rois 7-13-26

13 Le roi Salomon envoya chercher Hiram de Tyr.

14 Fils d’une veuve de la tribu de Nephtali, et d’un homme de Tyr, artisan en bronze, il était rempli de sagesse, d’intelligence et de connaissance pour faire tout travail du bronze.

15 Il moula les deux colonnes de bronze ; la hauteur d’une colonne était de dix-huit coudées. Un fil de douze coudées en aurait fait le tour ; de même pour la seconde colonne.

16 Il fit deux chapiteaux de bronze fondu qu’il posa au sommet des colonnes ; la hauteur d’un chapiteau était de cinq coudées, la hauteur de l’autre était aussi de cinq coudées.

17 Des filets – une décoration en forme de filets – et des entrelacs – une décoration en forme de chaînettes – ornaient les chapiteaux qui coiffaient les colonnes, sept pour un chapiteau et sept pour l’autre.

18 Il fit aussi des grenades : deux rangées, tout autour, sur chaque filet, pour habiller les chapiteaux, au sommet des colonnes ; ainsi fit-il pour les deux chapiteaux.

19 Les chapiteaux qui coiffaient les colonnes du Vestibule étaient en forme de lis de quatre coudées.

20 Les chapiteaux sur les deux colonnes se trouvaient directement au-dessus du renflement qui dépassait le filet. Les grenades, au nombre de deux cents, étaient disposées en rangées tout autour, sur les deux chapiteaux.

21 Il dressa ces colonnes devant le Vestibule de la Grande Salle. Il dressa la colonne de droite et lui donna le nom de Yakine (ce qui signifie : « Il rend stable ») ; il dressa la colonne de gauche et lui donna le nom de Boaz (ce qui signifie : « En lui la force »).

22 Sur le sommet des colonnes se trouvait l’ouvrage en forme de lis. Ainsi fut terminé le travail des colonnes.

23 Il fit la Mer, bassin en métal fondu, de dix coudées de diamètre, car son pourtour était circulaire. Elle avait cinq coudées de haut. Un cordeau de trente coudées en aurait fait le tour.

24 En dessous du bord, des coloquintes, tout autour, dix par coudées, encerclaient la Mer. Les coloquintes étaient disposées sur deux rangées, fondues ensemble avec la Mer.

25 La Mer était dressée sur douze bœufs : trois faisaient face au nord, trois faisaient face à l’ouest, trois faisaient face au sud, trois faisaient face à l’est. La Mer reposait directement dessus, leurs arrière-trains tournés vers l’intérieur.

26 L’épaisseur de la Mer était d’une largeur de paume, son rebord était comme le bord d’une coupe, en forme de fleur de lis. Sa contenance était de deux mille mesures.