Parasha Nitsavim (Vous vous tenez), par Rav Emmanuel

Parasha 51 : Dévarim/Deutéronome 29:9-30:20

Commentaires

Préparer Yom Kippour

Plusieurs versets choisis dans l’Ancien et le Nouveau Testament, nous montrent combien le message de la Techouva (repentance) reste le même dans ces deux portions du même Livre, et dans le fond, et dans la forme, offrant les mêmes réponses à l’éloignement et à l’exil de l’homme consécutifs à la faute d’adam richon.

Cette re-lecture donne un contenu et un poids particuliers aux paroles de Yo’hanan qui appelait non seulement à la repentance, mais plus que cela, à porter du fruit digne de celle-ci.

Car qu’entend-on exactement, dans l’hébreu, lorsque l’on parle de confession de la faute ?

Si le sens du message de la Techouva reste identique, en qualité, la bonté de l’Eternel est également la même aux travers de toutes les Ecritures : sur le même principe que le Père qui « multiplie » le pardon, Yeshoua enseigne à pardonner 7×77 fois.

Promesses et accomplissement

Moshé (Moïse) se tient debout devant D.ieu avec toute l’assemblée, pour rappeler les paroles de la Torah à un peuple qui va devenir une nation en rentrant dans le pays de la promesse.

Mais quelle allait être finalement la vocation de Moshé ?

La promesse n’allait-elle pas au-delà de simplement posséder une terre ?

Une terre, un peuple… Adama et le dernier Adam… Nous sommes dans le projet de D.ieu pour la restitution du souffle qui donne la vie.

Mais comment le peuple allait-il rencontrer le futur de D.ieu ?

« Hayom »/ »Aujourd’hui », insiste l’Eternel.

Le texte nous apprend que si la présence de D.ieu est réelle, celui-ci nous ordonne de Le rencontrer dans le ici et maintenant, à chaque instant, pour que notre futur et celui de notre descendance, ne s’éloigne pas de nous.

Ainsi, Abraham ayant marché dans l’obéissance chaque jour, a su élever son regard du lieu où il vivait, pour voir la terre du Messie et susciter la lignée davidique, messianique.

« Aujourd’hui, si vous entendez Sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs… »

Hayom est le jour du salut.

Suggestion de passages à lire dans la Brit Hadachah/Nouvelle Alliance :

  • Romains 9:30-10:13
  • Juifs messianiques / Hébreux 12:14-15

Texte biblique

29:09 Aujourd’hui, vous vous tenez tous debout devant le Seigneur votre Dieu : vos chefs, vos tribus, vos anciens, vos scribes, tous les hommes d’Israël,

10 vos petits enfants, vos femmes et l’immigré qui réside à l’intérieur de ton camp, aussi bien celui qui coupe ton bois et que celui qui puise ton eau ;

11 tu es là pour passer dans l’alliance du Seigneur ton Dieu, cette alliance, avec son poids de malédictions, le Seigneur ton Dieu la conclut avec toi aujourd’hui,

12 pour te constituer aujourd’hui comme son peuple et être lui-même ton Dieu, ainsi qu’il te l’a déclaré et qu’il l’a juré à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob.

13 Cette alliance, avec son poids de malédictions, je ne la conclus pas avec vous seulement,

14 je la conclus aussi bien avec celui qui se trouve présent ici aujourd’hui avec nous devant le Seigneur notre Dieu, qu’avec celui qui ne se trouve pas présent ici aujourd’hui avec nous.

15 Vous savez, vous, comment nous avons habité au pays d’Égypte et comment nous avons passé au milieu des nations dont vous avez traversé le territoire.

16 Vous avez vu les horreurs et les idoles immondes qu’elles possèdent : du bois et de la pierre, de l’argent et de l’or !

17 Qu’il n’y ait donc pas chez vous homme, femme, clan ou tribu dont le cœur se détourne aujourd’hui du Seigneur notre Dieu pour aller servir les dieux de ces nations ; qu’il n’y ait chez vous aucune racine produisant du poison ou de l’absinthe.

18 Mais si quelqu’un, alors qu’il entend ces paroles de malédictions, se bénit lui-même en disant : « La paix soit avec moi, même si je marche selon mon cœur endurci ! Car il est vrai, le proverbe : Terre abreuvée n’a plus soif ! »,

19 à celui-là le Seigneur ne pourra pardonner. Alors la colère du Seigneur et son ardeur jalouse s’enflammeront contre cet homme, toutes les malédictions décrites dans ce livre s’abattront sur lui, et le Seigneur effacera son nom sous les cieux.

20 Pour son malheur, le Seigneur le mettra à part de toutes les tribus d’Israël, conformément à toutes les malédictions de l’alliance écrite dans ce livre de la Loi.

21 La génération suivante, celle de vos fils qui se lèveront après vous, et l’étranger venu d’un pays lointain, voyant les plaies de ce pays et les maladies infligées par le Seigneur, diront :

22 « Toute la terre n’est plus que soufre, sel et feu ; elle n’est plus ensemencée ; rien ne germe et rien ne pousse, pas une herbe. C’est une catastrophe comme Sodome et Gomorrhe, comme Adma et Seboïm, que le Seigneur a ravagées dans sa colère et sa fureur. »

23 Et toutes les nations demanderont : « Pourquoi le Seigneur a-t-il ainsi traité ce pays ? Pourquoi une colère d’une telle ardeur ? »

24 Et on répondra : « C’est parce qu’ils ont abandonné l’alliance du Seigneur, le Dieu de leurs pères, cette alliance qu’il avait conclue avec eux quand il les fit sortir du pays d’Égypte.

25 Ils sont allés servir d’autres dieux, ils se sont prosternés devant eux, des dieux qu’ils ne connaissaient pas et que le Seigneur ne leur avait pas donnés en partage.

26 La colère du Seigneur s’est enflammée à ce point contre ce pays qu’il a fait venir sur lui toutes les malédictions décrites dans ce livre.

27 Avec colère, fureur et grande irritation, le Seigneur les a arrachés de leur terre et les a jetés sur une autre terre ; ainsi en est-il aujourd’hui. »

28 Au Seigneur notre Dieu sont les choses cachées, mais les choses révélées sont pour nous et nos fils à jamais, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette Loi.

30:01 Lorsque toutes ces paroles se seront réalisées pour toi, cette bénédiction et cette malédiction que j’ai mises devant toi, tu les feras revenir en ton cœur, au milieu de toutes les nations où le Seigneur ton Dieu t’aura exilé.

02 Tu reviendras au Seigneur ton Dieu, toi et tes fils, tu écouteras sa voix de tout ton cœur et de toute ton âme, tu observeras tout ce que je te commande aujourd’hui.

03 Alors le Seigneur changera ton sort, il te montrera sa tendresse, et il te rassemblera de nouveau du milieu de tous les peuples où il t’aura dispersé.

04 Serais-tu exilé au bout du monde, là même le Seigneur ton Dieu ira te prendre, et il te rassemblera.

05 Le Seigneur ton Dieu te fera rentrer au pays que tes pères ont possédé, et tu le posséderas ; il te rendra heureux et nombreux, plus encore que tes pères.

06 Le Seigneur ton Dieu te circoncira le cœur, à toi et à ta descendance, pour que tu aimes le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur et de toute ton âme, afin de vivre ;

07 et le Seigneur ton Dieu fera tomber toutes les malédictions sur tes ennemis et sur ceux qui te haïssent et te persécutent.

08 Quant à toi, tu reviendras et tu écouteras la voix du Seigneur, tu mettras en pratique tous ses commandements que je te donne aujourd’hui.

09 Le Seigneur te comblera de bonheur en toutes tes œuvres : il fera fructifier ta famille, ton bétail et ton sol ; oui, de nouveau le Seigneur prendra plaisir à ton bonheur, comme il prenait plaisir au bonheur de tes pères,

10 pourvu que tu écoutes la voix du Seigneur ton Dieu, en observant ses commandements et ses décrets inscrits dans ce livre de la Loi, et que tu reviennes au Seigneur ton Dieu de tout ton cœur et de toute ton âme.

11 Car cette loi que je te prescris aujourd’hui n’est pas au-dessus de tes forces ni hors de ton atteinte.

12 Elle n’est pas dans les cieux, pour que tu dises : « Qui montera aux cieux nous la chercher ? Qui nous la fera entendre, afin que nous la mettions en pratique ? »

13 Elle n’est pas au-delà des mers, pour que tu dises : « Qui se rendra au-delà des mers nous la chercher ? Qui nous la fera entendre, afin que nous la mettions en pratique ? »

14 Elle est tout près de toi, cette Parole, elle est dans ta bouche et dans ton cœur, afin que tu la mettes en pratique.

15 Vois ! Je mets aujourd’hui devant toi ou bien la vie et le bonheur, ou bien la mort et le malheur.

16 Ce que je te commande aujourd’hui, c’est d’aimer le Seigneur ton Dieu, de marcher dans ses chemins, de garder ses commandements, ses décrets et ses ordonnances. Alors, tu vivras et te multiplieras ; le Seigneur ton Dieu te bénira dans le pays dont tu vas prendre possession.

17 Mais si tu détournes ton cœur, si tu n’obéis pas, si tu te laisses entraîner à te prosterner devant d’autres dieux et à les servir,

18 je vous le déclare aujourd’hui : certainement vous périrez, vous ne vivrez pas de longs jours sur la terre dont vous allez prendre possession quand vous aurez passé le Jourdain.

19 Je prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : je mets devant toi la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance,

20 en aimant le Seigneur ton Dieu, en écoutant sa voix, en vous attachant à lui ; c’est là que se trouve ta vie, une longue vie sur la terre que le Seigneur a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob.

Haftarah

La haftarah (en hébreu : הפטרה – haftara ou haftarot au pluriel) est un texte issu des livres de Neviim (les Prophètes), lu publiquement à la synagogue après la lecture de la parasha, lors du Shabbat ou des jours de fêtes juives.

Yechayahou/Isaïe 61:10–63:9

61:10 Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon âme exulte en mon Dieu. Car il m’a vêtue des vêtements du salut, il m’a couverte du manteau de la justice, comme le jeune marié orné du diadème, la jeune mariée que parent ses joyaux.

11 Comme la terre fait éclore son germe, et le jardin, germer ses semences, le Seigneur Dieu fera germer la justice et la louange devant toutes les nations.

62:01 Pour la cause de Sion, je ne me tairai pas, et pour Jérusalem, je n’aurai de cesse que sa justice ne paraisse dans la clarté, et son salut comme une torche qui brûle.

02 Et les nations verront ta justice ; tous les rois verront ta gloire. On te nommera d’un nom nouveau que la bouche du Seigneur dictera.

03 Tu seras une couronne brillante dans la main du Seigneur, un diadème royal entre les doigts de ton Dieu.

04 On ne te dira plus : « Délaissée ! » À ton pays, nul ne dira : « Désolation ! » Toi, tu seras appelée « Ma Préférence », cette terre se nommera « L’Épousée ». Car le Seigneur t’a préférée, et cette terre deviendra « L’Épousée ».

05 Comme un jeune homme épouse une vierge, ton Bâtisseur t’épousera. Comme la jeune mariée fait la joie de son mari, tu seras la joie de ton Dieu.

06 Sur tes remparts, Jérusalem, j’ai placé des veilleurs ; ni de jour ni de nuit, jamais ils ne doivent se taire. Vous qui tenez en éveil la mémoire du Seigneur, ne prenez aucun repos !

07 Ne lui laissez aucun repos qu’il n’ait rendu Jérusalem inébranlable, qu’il ne l’ait faite louange pour la terre !

08 Le Seigneur l’a juré par sa droite et par son bras puissant : « Jamais plus je ne laisserai tes ennemis manger ton blé, jamais plus les étrangers ne boiront ton vin nouveau, fruit de ton labeur.

09 Ce sont les moissonneurs qui mangeront le blé : ils loueront le Seigneur ; ce sont les vendangeurs qui boiront le vin dans les cours de mon sanctuaire. »

10 Passez, passez les portes, préparez le chemin du peuple. Frayez, frayez la route, ôtez-en les pierres. Pour les peuples, dressez un étendard.

11 Voici que le Seigneur se fait entendre jusqu’aux extrémités de la terre : Dites à la fille de Sion : Voici ton Sauveur qui vient ; avec lui, le fruit de son travail, et devant lui, son ouvrage.

12 Eux seront appelés « Peuple-saint », « Rachetés-par-le-Seigneur », et toi, on t’appellera « La-Désirée », « La-Ville-qui-n’est-plus-délaissée ».

63:01 Quel est celui-là qui arrive d’Édom, qui vient de Bosra, vêtu de rouge, celui-là, superbe en son habit, qui s’avance plein de force ? « Moi, je proclame la justice et j’ai le pouvoir de sauver. »

02 Mais pourquoi ces habits écarlates, ce vêtement de fouleur au pressoir ?

03 « À la cuve, j’étais seul à fouler : personne de mon peuple avec moi ! Et je les ai foulés dans ma colère, je les ai piétinés dans ma fureur. Leur sang a giclé sur mes vêtements, j’ai taché tous mes habits.

04 Ce jour de vengeance, mon cœur y pensait : l’année des rédemptions était venue.

05 J’ai regardé : personne pour m’aider ; stupéfait, je restais sans appui. Alors mon bras m’a sauvé, ma fureur fut mon appui.

06 J’ai écrasé des peuples dans ma colère, je les ai brisés dans ma fureur, et j’ai répandu à terre leur sang. »

07 Je veux rappeler les bienfaits du Seigneur, les exploits du Seigneur, à la mesure de ce qu’il fit pour nous : sa grande bonté pour la maison d’Israël, ce qu’il fit pour eux dans sa tendresse, l’abondance de ses bienfaits.

08 Il avait dit : « Vraiment, ils sont mon peuple, des fils qui ne trahiront pas ! » Il fut donc pour eux un sauveur

09 dans toutes leurs détresses. Ce n’était ni un messager ni un ange, mais sa face qui les sauva. Dans son amour et sa compassion, lui-même les racheta ; il s’est chargé d’eux et les a portés tous ces jours d’autrefois.