7e : Souccot

La Fête des Tabernacles est appelée en hébreu SOUCCOT.

C’est une fête de réjouissances, au cours de laquelle chaque famille séjournait joyeusement dans des cabanes de feuillage, se réjouissant paisiblement en chantant les louanges de D.ieu.

Ce sera la grande réalité après le Retour du Roi de toute la terre.

Avec la paix retrouvée, dans ces temps messianiques, chacun vivra paisiblement selon la vieille expression biblique, « sous sa vigne et son figuier », c’est-à-dire dans le repos, la paix et la sécurité.

La source du Salut

Cette fête est la dernière des 7 Fêtes de l’Eternel et elle dure 7 jours. Au temps du Second Temple, le Souverain Sacrificateur allait chaque jour puiser de l’eau au réservoir de Siloé, avec une cruche d’or, et à son retour au Temple, il versait l’eau sur l’autel, tandis que la foule chantait :

« Vous puisez de l’eau avec joie aux sources du SALUT » (Isaïe 12 : 3)

Et c’est justement à la fin de l’une de ces fêtes des Tabernacles que YESHOUA le Messie, faisant allusion à cette eau de Siloé (en hébreu Siloah, qui signifie l’envoyé) a annoncé la merveilleuse effusion de l’Esprit que sa présence pouvait apporter.

Nous lisons dans Jean 7: 2 :

« La fête des Tabernacles était proche »

Puis, au même chapitre, verset 37,

« Le grand jour de la fête, Yeshoua se tenant debout, s’écria : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein ! »

Pour celui qui lit l’hébreu, il y a de quoi être frappé du sens extraordinaire de ces paroles quand on les compare aux paroles d’Isaïe citées plus haut et chantées par le peuple :

« Vous puiserez de l’eau avec joie aux sources du SALUT » (en hébreu dans le texte : YESHOUA = JESUS).

Ainsi, après le Grand Yom Kippour, où Israël en entier aura reconnu SON MESSIE, combien de tels passages, incompréhensibles pour le peuple d’Israël, actuellement, deviendront lumineux pour chacun.

Ils frapperont les yeux et le cœur de chaque fils d’Israël qui comprendra et verra Celui dont toute l’Ecriture parle :

« La terre toute entière sera remplie de la connaissance de l’Éternel, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent. En ce jour, le Rejeton d’Isaïe (le Messie, par sa chair, descendant d’Isaïe, père de David) sera comme une bannière pour les peuples, les nations se tourneront vers lui et la gloire sera sa demeure » (Isaïe 11 : 9 à 10).

La joie retrouvée

La fête des Tabernacles, expression de la joie retrouvée, sera célébrée à Jérusalem par des gens de toutes les nations. Zacharie précise :

« Tous ceux qui resteront de toutes les nations venues contre Jérusalem monteront chaque année pour se prosterner devant le Roi, l’Eternel des Armées, et pour célébrer la fête des Tabernacles ».

Alors, dit le prophète Isaïe (26 : 1 à 2) :

« On chantera ce cantique dans le pays de Juda : nous avons une ville forte, il nous donne LE SALUT (en hébreu Yeshoua = Jésus) pour muraille et pour rempart, ouvrez les portes, laissez entrer la nation juste et fidèle » (ce que sera enfin devenu Israël après sa rencontre avec Son Messie).

Dans le monde entier, seront réalisées ces paroles d’Isaïe :

« Ils élèvent leur voix, ils poussent des cris d’allégresse ; des bords de la mer, ils célèbrent la majesté de l’Éternel. Glorifiez donc l’Éternel dans les lieux où brille la lumière, le Nom de l’Eternel Dieu d’Israël, dans les îles de la mer ! Des extrémités de la terre, nous entendons chanter Gloire au Juste !  » (Isaïe 24 : 14 à 16).

Pour nous croyants messianiques, c’est déjà notre cri d’allégresse.

Dans la foi, nous attendons son retour, l’établissement de son royaume, l’accomplissement de toutes ses promesses et la paix pour toutes les nations.

Le repas de Souccot

On fête la récolte des nouveaux fruits.
Aucun plat spécifique n’est recommandé, mais il faut mettre sur la table quatre espèces de végétaux indispensables au bon déroulement de la fête.
Ils ont plusieurs symboliques, notamment l’étude de la Torah et la représentation des membres du corps humain :
  • un cédrat (fécondité, le cœur)
  • une branche de saule (immortalité, la bouche)
  • du myrte (jeunesse, virginité, beauté, l’œil)
  • une palme de dattier (renouvellement des saisons, la colonne vertébrale)
Souccot est l’occasion de construire la soukka, dans laquelle la famille doit passer la plupart de ses journées et y inviter ses amis pendant sept jours. Chaque soir on y invite un nouvel hôte.
C’est un moment privilégié car le partage y a une grande place et c’est une fête très joyeuse. On mange dans la soukka décorée de fleurs et de fruits.