Parasha Vayikra (Et Il appela), par Rav Emmanuel

Précédemment : parasha 23 Chémot Exode Peqoudei (Inventaires)

Parasha 24 : Vayikra/Lévitique 1:1-5:26

Enseignement audio du Rav Emmanuel Rodriguez

Durée : 2h

Commentaires du Rav Emmanuel Rodriguez

Vayikra (Le Lévitique) est un livre particulier de la Bible, considéré comme ardu, et resté très souvent en marge de l’étude et de la pratique chrétienne.

Pourtant, on oublie fréquemment que le Service de D.ieu ne peut se faire sans un ordre dans le fonctionnement, sans des « lois » qui, prises dans leur sens biblique authentique, ne sont pas là pour contraindre, mais pour ouvrir un chemin de Vie, un itinéraire qui permet d’atteindre l’intime de D.ieu et de nous rendre libres.

Yeshoua/Jésus-Christ ne nous dédouane aucunement de cet « ordre », et Vayikra reste central dans la manière d’apprendre à marcher avec l’Eternel.

Vayikra – le livre du Lévitique – nous aide à bien comprendre qu’il y a un lien entre les sacrifices et la relation de proximité grandissante entre l’homme et D.ieu.

Et lorsque l’on réfléchit à savoir comment s’approcher de D.ieu dans la prière, on réalise qu’il y a un rapport entre le Temple (ou Mishkan), le sacrificiel, et la relation avec D.ieu.

Le but de cet enseignement est de nous amener à voir que le sens profond de la prière, est de se détourner de l’idolâtrie.

Le caractère permanent, incessant, de l’adoration dans le Temple, démontre aussi le caractère de D.ieu avec qui notre relation ne doit connaître aucune interruption.

Et Il (D.ieu) appela (Moshé/Moïse)

Cette expression apparait seulement trois fois dans la Torah.

Il (D.ieu) appela…Et non : Il (Moshé) se présenta.

Littéralement, dans l’hébreu : Il appela vers.

C’est-à-dire que quand D.ieu appelle, Il donne une orientation, une direction nouvelle.

La dernière lettre de Vayikra, le aleph, présente une particularité dans le texte : elle est écrite en caractère plus petit que les autres lettres.

Ce qui nous renvoie au premier homme, à l’Adam mentionné dans le livre des Chroniques, et dont la première lettre, l’aleph, est surdimensionnée, écrite en majuscules.

De Moshé à Adam, et au premier né de toute la Création, cet aleph nous fait réfléchir au sens profond de l’appel de D.ieu dans ce livre central de la Torah, qui inaugure le service pour D.ieu, et ouvre un nouveau possible dans le face-à-face, pour l’Adam créé betselem elohim (à l’image de D.ieu).

Il nous ramène au Principe de la Création, au mystère caché.

Suggestion de passages à lire dans la Brit Hadachah/Nouvelle Alliance :

  • Romains 8:1-13
  • Juifs messianiques / Hébreux 10:1-14 et 13:10-16

Texte biblique

1 : 1 ADONAÏ / LE SEIGNEUR APPELA Moïse et lui parla depuis la tente de la Rencontre :

02 « Parle aux fils d’Israël. Tu leur diras : Quand l’un d’entre vous apporte au Seigneur un présent réservé, il choisira ce présent parmi le gros ou le petit bétail.

03 Si le présent réservé est ce qui est offert en holocauste de gros bétail, il apportera un mâle sans défaut ; il l’apportera à l’entrée de la tente de la Rencontre, pour qu’il soit agréé par le Seigneur.

04 Il posera sa main sur la tête de l’animal offert en holocauste, et celui-ci sera agréé, pour lui, comme rite d’expiation.

05 Alors le taureau sera immolé devant le Seigneur, et les fils d’Aaron, les prêtres, apporteront le sang. Ils en aspergeront chaque côté de l’autel qui est à l’entrée de la tente de la Rencontre.

06 L’animal offert en holocauste sera ensuite écorché et découpé en quartiers.

07 Alors les fils d’Aaron, les prêtres, poseront le feu sur l’autel et mettront du bois sur le feu.

08 Puis les fils d’Aaron, les prêtres, mettront les quartiers, avec la tête et avec la graisse, au-dessus du bois placé sur le feu de l’autel.

09 On lavera dans l’eau les entrailles et les pattes. Le prêtre fera fumer le tout à l’autel. C’est un holocauste, une nourriture offerte, en agréable odeur pour le Seigneur.

10 Si le présent réservé est du petit bétail, jeune bélier ou chevreau, et que l’un de vous l’offre en holocauste, il apportera un mâle sans défaut.

11 Celui-ci sera immolé sur la partie nord de l’autel, devant le Seigneur, et les fils d’Aaron, les prêtres, aspergeront de son sang chaque côté de l’autel.

12 Quand l’animal aura été découpé en quartiers, le prêtre mettra ceux-ci, avec la tête puis la graisse, au-dessus du bois placé sur le feu de l’autel.

13 On lavera dans l’eau les entrailles et les pattes. Le prêtre apportera le tout et le fera fumer à l’autel. C’est un holocauste, une nourriture offerte, en agréable odeur pour le Seigneur.

14 Si le présent que l’un de vous réserve pour le Seigneur est un holocauste d’oiseau, il apportera des tourterelles ou des jeunes pigeons.

15 Le prêtre les apportera à l’autel, il arrachera la tête qu’il fera fumer à l’autel ; puis il fera gicler le sang sur le côté de l’autel.

16 Il détachera alors le jabot et ses plumes, le jettera à l’est de l’autel, à l’endroit où l’on dépose les cendres grasses.

17 Il fendra l’animal en deux moitiés – une aile de part et d’autre –, mais sans les séparer. Alors le prêtre fera fumer l’animal à l’autel, sur le bois placé sur le feu. C’est un holocauste, une nourriture offerte, en agréable odeur pour le Seigneur.

2:1« Lorsque quelqu’un apporte, comme présent réservé au Seigneur, une offrande de céréales, ce présent sera de la fleur de farine sur laquelle il versera de l’huile et mettra de l’encens.

02 Il le portera aux fils d’Aaron, les prêtres. Le prêtre prendra une pleine poignée de cette fleur de farine et de cette huile, et en plus, tout son encens ; il le fera fumer à l’autel, en témoignage : c’est de la nourriture offerte, en agréable odeur pour le Seigneur.

03 Le reste de l’offrande sera pour Aaron et pour ses fils : part très sainte de la nourriture offerte pour le Seigneur.

04 Lorsque tu apporteras, comme présent réservé, une offrande de céréales, une pâte cuite au four, elle sera de fleur de farine en gâteaux sans levain, pétris à l’huile, ou en galettes sans levain, frottées d’huile.

05 Si ton présent réservé est une offrande cuite sur la plaque, elle sera de fleur de farine pétrie à l’huile, sans ajouter de levain.

06 Tu la rompras en morceaux et tu verseras sur elle de l’huile. C’est une offrande de céréales.

07 Si ton présent réservé est une offrande cuite dans un récipient, elle sera faite de fleur de farine préparée dans l’huile.

08 Tu porteras donc au Seigneur une offrande préparée selon l’une de ces manières. Elle sera apportée au prêtre, qui l’approchera de l’autel.

09 Le prêtre prélèvera une partie de l’offrande en témoignage et la fera fumer à l’autel. C’est de la nourriture offerte, en agréable odeur pour le Seigneur.

10 Le reste de l’offrande sera pour Aaron et pour ses fils : part très sainte de la nourriture offerte pour le Seigneur.

11 Aucune des offrandes de céréales que vous apporterez au Seigneur ne sera préparée avec un ferment, car vous ne ferez jamais fumer ni du levain ni du miel en nourriture offerte pour le Seigneur.

12 Votre présent réservé à titre de prémices, vous l’apporterez au Seigneur, mais on ne le brûlera pas à l’autel, en agréable odeur.

13 Sur tout présent réservé qui consiste en offrande de céréales, tu mettras du sel ; tu ne laisseras pas ton offrande manquer du sel de l’alliance avec ton Dieu ; avec tout ce que tu réserveras, tu apporteras du sel.

14 Si tu apportes au Seigneur une offrande de prémices, tu l’apporteras sous forme d’épis grillés au feu ou de grain frais moulu, comme offrande des prémices de ta récolte.

15 Tu mettras sur elle de l’huile et tu ajouteras de l’encens : c’est une offrande de céréales.

16 Et le prêtre fera fumer en témoignage une partie du grain frais et de l’huile, avec tout son encens, comme nourriture offerte pour le Seigneur.

3:1 « Si le présent réservé est un sacrifice de paix et si quelqu’un amène du gros bétail, mâle ou femelle, c’est un animal sans défaut qui sera amené devant le Seigneur.

02 Il posera sa main sur la tête de la victime. Elle sera immolée à l’entrée de la tente de la Rencontre, et les fils d’Aaron, les prêtres, aspergeront de sang les côtés de l’autel.

03 Il apportera alors une part de ce sacrifice de paix en nourriture offerte pour le Seigneur : la graisse qui couvre les entrailles, toute la graisse qui est au-dessus des entrailles,

04 les deux rognons, la graisse qui est sur eux près des lombes, ainsi que le lobe du foie qu’il enlèvera avec les rognons.

05 Les fils d’Aaron feront fumer cette part à l’autel, avec l’holocauste, sur le bois placé sur le feu. Ce sera de la nourriture offerte, en agréable odeur pour le Seigneur.

06 Si son présent réservé à titre de sacrifice de paix pour le Seigneur est du petit bétail, qu’il s’agisse d’un mâle ou d’une femelle, il amènera un animal sans défaut.

07 Si c’est un jeune bélier qu’il amène comme présent réservé, il l’amènera lui-même devant le Seigneur ;

08 il posera sa main sur la tête de la victime. Celle-ci sera immolée devant la tente de la Rencontre, puis les fils d’Aaron aspergeront de sang les côtés de l’autel.

09 On apportera alors une part de ce sacrifice de paix en nourriture offerte pour le Seigneur : la graisse, la queue entière qu’il détachera près du sacrum, la graisse qui couvre les entrailles et toute la graisse qui est au-dessus des entrailles,

10 les deux rognons, la graisse qui est sur eux près des lombes, ainsi que le lobe du foie qu’il enlèvera avec les rognons.

11 Le prêtre fera fumer cette part à l’autel comme nourriture, une nourriture offerte pour le Seigneur.

12 Si le présent réservé est une chèvre, l’homme l’amènera devant le Seigneur,

13 et il posera sa main sur la tête de la victime. Celle-ci sera immolée devant la tente de la Rencontre, puis les fils d’Aaron aspergeront de sang les côtés de l’autel.

14 Il apportera alors, comme nourriture offerte pour le Seigneur, une part de son présent réservé, à savoir la graisse qui couvre les entrailles, toute la graisse qui est au-dessus des entrailles,

15 les deux rognons, la graisse qui est sur eux près des lombes, ainsi que le lobe du foie qu’il enlèvera avec les rognons.

16 Le prêtre les fera fumer à l’autel comme nourriture, une nourriture offerte, en agréable odeur. Toute la graisse appartient au Seigneur.

17 C’est un décret perpétuel pour toutes vos générations, et en quelque lieu que vous habitiez ; vous ne mangerez donc ni graisse ni sang. »

4:1Le Seigneur parla à Moïse et dit :

02 « Parle aux fils d’Israël. Tu leur diras : Si quelqu’un commet une faute par inadvertance contre l’un des commandements du Seigneur, en faisant ce qui ne doit pas se faire,

03 si c’est le prêtre consacré par l’onction qui commet une faute et rend ainsi le peuple coupable, il amènera au Seigneur, pour la faute qu’il a commise, un taureau sans défaut, en sacrifice pour la faute.

04 Il fera venir ce taureau devant le Seigneur à l’entrée de la tente de la Rencontre, il posera sa main sur la tête du taureau et immolera le taureau devant le Seigneur.

05 Puis le prêtre consacré par l’onction prendra du sang de ce taureau et le portera dans la tente de la Rencontre.

06 Le prêtre trempera son doigt dans le sang et, avec un peu de ce sang, aspergera sept fois le côté visible du rideau du sanctuaire, devant le Seigneur.

07 Le prêtre mettra alors un peu de ce sang sur les cornes de l’autel des encens aromatiques, qui est devant le Seigneur dans la tente de la Rencontre ; il versera tout le reste du sang du taureau à la base de l’autel des holocaustes, qui se trouve à l’entrée de la tente de la Rencontre.

08 Il prélèvera toute la graisse de ce taureau destiné au sacrifice pour la faute : la graisse qui couvre les entrailles, toute la graisse qui est au-dessus des entrailles,

09 les deux rognons, la graisse qui est sur eux près des lombes, ainsi que le lobe du foie qu’il enlèvera avec les rognons.

10 Que tout cela soit comme la part prélevée sur le taureau destiné au sacrifice de paix. Le prêtre fera fumer ces morceaux sur l’autel des holocaustes.

11 Mais la peau du taureau et toute sa chair, y compris la tête et les pattes, les entrailles et les excréments,

12 – bref tout le reste du taureau –, il le fera porter dans un lieu pur hors du camp, là où l’on déverse les cendres grasses. On le brûlera sur un feu de bois ; c’est à l’endroit où l’on déverse les cendres grasses que le taureau sera brûlé.

13 Si toute la communauté d’Israël commet une faute par inadvertance et que l’assemblée, ignorant que la chose est défendue par les commandements du Seigneur, devienne ainsi coupable, en faisant ce qui ne doit pas se faire,

14 lorsque la faute commise lui sera connue, l’assemblée amènera un taureau, pris dans le troupeau, en sacrifice pour la faute. Alors on le fera venir devant la tente de la Rencontre.

15 Les anciens de la communauté poseront leurs mains sur la tête de ce taureau devant le Seigneur, et le taureau sera immolé devant le Seigneur.

16 Puis le prêtre consacré par l’onction portera dans la tente de la Rencontre un peu du sang de ce taureau.

17 Le prêtre trempera son doigt dans le sang et, avec un peu de ce sang, aspergera sept fois la face visible du rideau, devant le Seigneur.

18 Il mettra alors un peu de ce sang sur les cornes de l’autel qui est devant le Seigneur dans la tente de la Rencontre ; il versera tout le reste du sang du taureau à la base de l’autel des holocaustes, qui se trouve à l’entrée de la tente de la Rencontre.

19 Il prélèvera toute la graisse de l’animal et la fera fumer à l’autel.

20 Il traitera ce taureau comme il a traité le taureau du sacrifice pour la faute ; ainsi fera-t-il. Le prêtre ayant donc accompli pour les membres de la communauté le rite d’expiation, il leur sera pardonné.

21 Il fera porter le taureau hors du camp. On le brûlera comme on a brûlé le premier taureau. Tel est le sacrifice pour la faute de l’assemblée.

22 Si un prince commet une faute et fait, par inadvertance, l’une des choses défendues par les commandements du Seigneur son Dieu, et qu’il devienne ainsi coupable,

23 et si on lui fait connaître la faute commise sur ce point, il amènera comme présent réservé un bouc, un mâle sans défaut.

24 Il posera sa main sur la tête du bouc, celui-ci sera immolé à l’endroit où les holocaustes sont immolés devant le Seigneur. C’est un sacrifice pour la faute.

25 Le prêtre prendra avec son doigt un peu du sang de la victime et en mettra sur les cornes de l’autel des holocaustes. Puis il versera le reste du sang à la base de l’autel des holocaustes.

26 Il fera fumer toute la graisse à l’autel, comme la graisse du sacrifice de paix. Le prêtre accomplira ainsi le rite d’expiation pour la faute du prince, et il lui sera pardonné.

27 Si un homme du peuple commet une faute par inadvertance et fait l’une des choses défendues par les commandements du Seigneur, et qu’il devienne ainsi coupable,

28 et si on lui fait connaître la faute commise, il amènera comme présent réservé une chèvre, une femelle sans défaut, pour la faute qu’il a commise.

29 Il posera sa main sur la tête de la victime ; celle-ci sera immolée à l’endroit des holocaustes.

30 Le prêtre prendra avec son doigt un peu du sang et en mettra sur les cornes de l’autel des holocaustes. Puis il versera tout le reste du sang à la base de l’autel.

31 Il détachera ensuite toute la graisse, comme on détache la graisse d’un sacrifice de paix, et la fera fumer à l’autel, en agréable odeur pour le Seigneur. Le prêtre accomplira ainsi pour cet homme le rite d’expiation, et il lui sera pardonné.

32 S’il amène un agneau comme présent réservé en vue du sacrifice pour la faute, c’est une femelle sans défaut qu’il amènera.

33 Il posera sa main sur la tête de la victime ; celle-ci sera immolée en sacrifice pour la faute à l’endroit des holocaustes.

34 Le prêtre prendra avec son doigt un peu du sang et en mettra sur les cornes de l’autel des holocaustes. Puis il versera tout le reste du sang à la base de l’autel.

35 Il détachera ensuite toute la graisse, comme on détache celle du jeune bélier du sacrifice de paix, et le prêtre fera fumer ces morceaux à l’autel, avec les nourritures offertes pour le Seigneur. Le prêtre accomplira ainsi pour cet homme le rite d’expiation pour la faute qu’il a commise, et il lui sera pardonné.

5:1 « Si un homme commet une faute parce qu’il a entendu l’appel solennel à témoigner et qu’ayant été témoin direct, ou ayant vu ou ayant eu connaissance des faits, il ne se présente pas comme témoin, il portera le poids de son péché.

02 Ou si un homme touche quoi que ce soit d’impur – cadavre de bête sauvage impure, cadavre d’animal domestique impur, cadavre de bestiole impure –, même si le fait lui échappe, alors il devient impur et coupable.

03 Ou s’il touche une impureté humaine, parmi toutes celles qui rendent impur, et qu’il le fasse sans s’en rendre compte, alors qu’il en connaît le caractère impur, il devient coupable.

04 Ou si un homme laisse échapper un serment en mal ou en bien, dans l’un des cas où il arrive de jurer inconsidérément, même si le fait lui échappe, bien qu’il en connaisse le caractère impur, il devient coupable.

05 Si un homme devient coupable dans l’un de ces cas, il reconnaîtra publiquement la faute commise.

06 Il se présentera en coupable devant le Seigneur, et il amènera pour son sacrifice, à cause de la faute commise, une femelle de petit bétail, brebis ou chèvre, comme sacrifice pour la faute. Alors le prêtre accomplira sur lui le rite d’expiation pour sa faute.

07 Mais si l’homme n’a pas les moyens de se procurer une tête de petit bétail, il amènera au Seigneur, en sacrifice de réparation pour la faute commise, deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, l’un en sacrifice pour la faute et l’autre en holocauste.

08 Il les amènera au prêtre, qui présentera d’abord celui qui est destiné au sacrifice pour la faute. En lui tordant le cou, le prêtre lui rompra la nuque sans détacher la tête.

09 Avec un peu du sang de la victime, il aspergera le côté de l’autel, et ce qui reste du sang sera versé à la base de l’autel. C’est un sacrifice pour la faute.

10 Du second oiseau, il fera un holocauste en suivant le rite. Le prêtre accomplira pour l’homme le rite d’expiation pour sa faute, et il lui sera pardonné.

11 Si l’homme n’a pas les moyens de se procurer deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, il apportera, comme présent réservé en vue du sacrifice pour la faute, un dixième de mesure de fleur de farine, pour ce sacrifice ; il n’y versera pas d’huile et n’y mettra pas d’encens, car c’est un sacrifice pour la faute.

12 Il l’apportera au prêtre. Le prêtre en prendra une pleine poignée ; il la fera fumer à l’autel, en témoignage, comme nourriture offerte pour le Seigneur. C’est un sacrifice pour la faute.

13 Le prêtre accomplira pour l’homme le rite d’expiation pour la faute qu’il a commise en l’un de ces cas, et il lui sera pardonné. Le prêtre aura sa part comme pour l’offrande de céréales. »

14 Le Seigneur parla à Moïse et dit :

15 « Si un homme se rend infidèle en commettant une faute par inadvertance contre les droits sacrés du Seigneur, il fera venir devant le Seigneur, à titre de réparation, un bélier sans défaut pris dans le troupeau, à évaluer en sicles d’argent au taux du sicle du sanctuaire, pour le sacrifice de réparation.

16 Ce dont il a frustré le sanctuaire, il le remboursera en y ajoutant un cinquième, et il le remettra au prêtre. Alors, le prêtre accomplira pour lui le rite d’expiation avec le bélier du sacrifice de réparation, et il lui sera pardonné.

17 Si un homme commet une faute, faisant, sans le savoir, l’une des choses défendues par les commandements du Seigneur, et qu’il devienne ainsi coupable, il portera le poids de son péché.

18 Il amènera au prêtre un bélier sans défaut de son troupeau, selon la valeur fixée pour le sacrifice de réparation. Le prêtre accomplira pour lui le rite d’expiation pour la faute commise par inadvertance, et il lui sera pardonné.

19 C’est un sacrifice de réparation ; le coupable doit vraiment faire réparation envers le Seigneur. »

20 Le Seigneur parla à Moïse et dit :

21 « Si un homme commet une faute et se rend infidèle envers le Seigneur, soit en mentant à l’un de ses compatriotes à propos d’un objet reçu en dépôt, d’un objet emprunté ou d’un objet volé, soit en exploitant son compatriote,

22 ou encore si, ayant trouvé un objet perdu, il ment à son propos, et si, de plus, il prononce un faux serment au sujet de l’une de ces actions qui sont des fautes,

23 puisqu’il a commis une faute et qu’il est coupable, il rendra ce qu’il a volé, ou ce qu’il a extorqué, ou ce qui lui a été confié en dépôt, ou l’objet perdu qu’il a trouvé,

24 ou toute chose pour laquelle il a prêté un faux serment. Il le restituera dans sa totalité en y ajoutant un cinquième. Il le remettra, le jour où sa culpabilité sera connue.

25 Puis il fera venir devant le prêtre, comme sacrifice de réparation envers le Seigneur, un bélier sans défaut de son troupeau, selon la valeur fixée pour le sacrifice de réparation.

26 Le prêtre accomplira pour l’homme le rite d’expiation devant le Seigneur, et il lui sera pardonné, quelle que soit la faute dont il s’est rendu coupable. »

Haftarah

La haftarah (en hébreu : הפטרה – haftara ou haftarot au pluriel) est un texte issu des livres de Neviim (les Prophètes), lu publiquement à la synagogue après la lecture de la parasha, lors du Shabbat ou des jours de fêtes juives.

Yechayahou / Isaïe 43:21-44:23

43:21 Ce peuple que je me suis façonné redira ma louange.

22 Ce n’est pas moi que tu as invoqué, Jacob, car tu t’es fatigué de moi, Israël !

23 Tu ne m’as pas apporté de petit bétail pour l’holocauste, tu ne m’as pas glorifié par des sacrifices. Je ne t’ai pas asservi en réclamant des offrandes, je ne t’ai pas fatigué en réclamant de l’encens.

24 Tu n’as rien dépensé pour m’offrir des aromates, tu ne m’as pas rassasié de la graisse de tes sacrifices. Au contraire, tu m’as asservi par tes péchés, tu m’as fatigué par tes fautes.

25 C’est moi, oui, c’est moi qui efface tes crimes, à cause de moi-même ; de tes péchés je ne vais pas me souvenir.

26 Fais-moi un procès, nous comparaîtrons ensemble, plaide toi-même pour te justifier.

27 Ton ancêtre Jacob a péché, tes porte-parole se sont révoltés contre moi.

28 Alors, j’ai dû retirer leur dignité aux princes consacrés, j’ai livré Jacob à l’anathème, Israël aux sarcasmes.

44:1 Et maintenant, écoute-moi, Jacob mon serviteur, Israël que j’ai choisi.

02 Ainsi parle le Seigneur qui t’a fait, qui t’a façonné dès le sein maternel et reste ton appui : Sois sans crainte, Jacob mon serviteur, Israël que j’ai choisi.

03 Je répandrai l’eau sur ce qui est assoiffé, des ruisseaux sur la terre desséchée. Je répandrai mon esprit sur ta postérité, ma bénédiction sur tes descendants.

04 Ils grandiront comme en un pré verdoyant, comme les peupliers au bord des eaux courantes.

05 « Moi, je suis au Seigneur », dira celui-ci, et celui-là se réclamera du nom de Jacob. Un autre encore écrira sur sa main : « Je suis au Seigneur ! » et il prendra le nom d’Israël.

06 Ainsi parle le Seigneur, le roi d’Israël, son rédempteur, le Seigneur de l’univers : Je suis le premier et je suis le dernier, hors moi, pas de Dieu.

07 Qui est comme moi ? Qu’il prenne la parole, qu’il annonce et m’expose ce qu’il en est ! Qui, d’avance, a fait entendre les choses à venir ? Que l’on nous prédise ce qui doit arriver !

08 Ne tremblez pas, ne craignez pas ! Depuis longtemps, ne te l’ai-je pas fait entendre, ne te l’ai-je pas annoncé ? Vous êtes mes témoins ! Y a-t-il un Dieu en dehors de moi ? Il n’est pas d’autre Rocher ; je n’en connais pas.

09 Ceux qui façonnent des idoles ne sont tous que néant : leurs œuvres préférées ne servent à rien ; ce sont des témoins aveugles et sans intelligence ; aussi seront-ils couverts de honte.

10 Quelqu’un va-t-il façonner un dieu ou fondre une idole qui ne sert à rien ?

11 Voici tous ses adeptes couverts de honte : les artisans ne sont que des humains ! Qu’ils se rassemblent tous, qu’ils comparaissent : ensemble ils trembleront, ils seront couverts de honte.

12 Le forgeron fabrique un ciseau sur les braises et le façonne à coups de marteau. Il le fabrique à la force du bras. Puis il a faim, le voilà sans force ; il ne boit pas d’eau, il est épuisé.

13 Le menuisier prend des mesures, il esquisse une idole à la craie, il la travaille à la gouge, il l’esquisse au compas, il la travaille en prenant pour modèle un homme, la beauté d’un être humain, afin qu’elle habite une maison.

14 Il a débité des cèdres, il a pris du rouvre et du chêne, qu’il a laissé croître parmi les arbres de la forêt ; il a planté un pin que la pluie fait grandir.

15 Pour l’homme, c’est du bois à brûler : il le prend pour se chauffer, il le brûle aussi pour cuire son pain ; il en fabrique aussi un dieu, et il se prosterne ; il en fait une idole et s’incline devant elle.

16 Il en brûle la moitié au feu : avec cette moitié il fait rôtir la viande, la mange et se rassasie. Il se chauffe aussi et dit : « Ah ! Je me chauffe et je vois la flamme ! »

17 Avec le reste il fait un dieu, son idole, il s’incline et se prosterne devant elle, il l’implore, il dit : « Délivre-moi, car tu es mon dieu ! »

18 Ils ne savent pas et ne discernent pas. Leurs yeux sont empêchés de voir, et leurs cœurs, de réfléchir.

19 Nul ne rentre en soi-même, nul n’a de savoir ni de discernement pour se dire : « J’en ai brûlé la moitié au feu, j’ai aussi fait cuire du pain sur les braises, j’ai rôti de la viande, je l’ai mangée. Et, du bois qui reste, je ferais une abomination ? Je m’inclinerais devant un morceau de bois ! »

20 Celui qui se repaît de cendre, son cœur abusé l’égare. Il ne se délivrera pas lui-même, et ne dira pas : « N’est-ce pas un leurre que j’ai en main ? »

21 Souviens-toi de ceci, Jacob : toi, Israël, tu es mon serviteur. Je t’ai façonné, tu es pour moi un serviteur, Israël, je ne t’oublierai pas !

22 J’efface tes révoltes comme des nuages, tes péchés comme des nuées. Reviens à moi, car je t’ai racheté.

23 Cieux, criez de joie pour l’action du Seigneur. Acclamez, profondeurs de la terre ! Montagnes, éclatez en cris de joie, vous, forêts, et tous vos arbres ! Car le Seigneur a racheté Jacob, en Israël il manifeste sa splendeur.