Etre kadosh à L’heure Du Jugement

VaYikra / Lévitique 16:1-20:27, Amos 9:7-15

1 Corinthiens 6:9-20, Mattityahu / Matthieu 5:43-48

VaYikra / Lévitique 18: « HaShem parla à Moshe et dit : 18: « Parle aux enfants d’Yisrael et tu leur diras: « Je suis HaShem, votre D.ieu. 18:3 Vous ne ferez point ce qui se fait dans le pays de Mitzrayim où vous avez habité, et vous ne ferez point ce qui se fait dans le pays de Canaan où Je vous mène; vous ne suivrez point leurs usages. »

VaYikra / Lévitique 18:4  « Vous pratiquerez Mes ordonnances (mishpati) et vous observerez Mes statuts (chukotai) : vous les suivrez. Je suis HaShem, votre D.ieu. 18:5 Vous observerez Mes lois et Mes ordonnances: l’homme qui les mettra en pratique vivra par elles. Je suis HaShem. »

HaShem poursuit l’énumération de quelques unes des pratiques abominables qui se faisaient au pays de Mitzrayim et au pays de Canaan. La lecture de cette liste nous pousse à la réflexion, car il faut bien reconnaître que toutes ces choses se pratiquent dans nos pays, où que l’on vive. Mais le plus triste, c’est qu’Yisrael est également concernée. Reconnaissons le, le monde est mûr pour le jugement, et nul ne sait vraiment quand ni comment la ruine frappera notre pays, notre ville ou notre famille :

Yeshayahu / Isaie 49:22 « Ainsi a parlé HaShem, D.ieu: « Voici, Je lèverai Ma main vers les nations; Je dresserai Ma bannière vers les peuples; et ils ramèneront tes fils entre leurs bras; ils porteront tes filles sur leurs épaules. 49:23 Des rois seront tes nourriciers et leurs princesses tes nourrices; ils se prosterneront devant toi, la face contre terre, ils lécheront la poussière de tes pieds, et tu sauras que je suis HaShem, et que ceux qui espèrent en Moi ne seront pas confus. »

Si ce n’était par égard à de telles promesses faites aux bnei Yisrael, nous pourrions penser, en lisant ces passages, qu’HaShem ferait disparaître cette terre pour tout recommencer. Cette promesse, nous confirment que le Seigneur a un plan qui inclut Yisrael reet les nations restaurées et tous L’adoreront.

Nous entendons aujourd’hui ici et là parler d’un monde sans bombe nucléaire. Est-on assez naïf pour croire que dans un monde si empêtré et si embourbé dans le péché (comme noté plus haut), qu’ne telle chose puisse se produire ? Même si c’était le cas, et si par chance, un accord était signé; pourrait-on croire qu’il serait durable, étant donné la dureté du cœur de l’homme? L’Ecriture déclare, à la fois dans le livre de Yoël et de Malachi, qu’une grande destruction va venir sur la terre. Tous deux parlent d’un temps proche appelé « le grand jour de l’Eternel, ce jour grand et redoutable » :

Yoel / Joel 2:31 « Le soleil se changera en ténèbres, et la lune en sang, avant l’arrivée du jour d’HaShem, de ce jour grand et redoutable. »

Malachi / Malachie 4:5 « Voici, Je vous enverrai Eliyahu, hanavi le prophète, avant que le jour du Seigneur arrive, ce jour grand et redoutable. »

Ce même avertissement donné par Yoël et Malachi nous a été répété par Yeshua HaMashiach dans la b’rit Hadasha:

Mattityahu / Matthieu 24:21 « Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais. »

Est-ce alors surprenant, qu’en lisant ces textes et en s’arrêtant sur les pratiques abominables des pays de Mitzrayim et de Canaan, que les tragédies et les jugements frappent nos pays? En fait, si l’on considère la situation de nos pays respectifs, il est possible je pense que ce  « jour grand et redoutable » est imminent. Cela signifie-t-il que nous devions nous inquiéter? Il ne faut surtout pas s’inquiéter et paniquer. Le Seigneur gardera et protègera, ceux qui Lui appartiennent, tout comme il a protégé Noah pendant le déluge. En réalité, en tant que croyants en Yeshua HaMashiach, la seule chose dont nous devons nous préoccuper c’est du salut de nos proches et de nos amis : 1 Thessaloniciens 5:3 « Quand les hommes diront: « Paix et sécurité, c’est alors qu’une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point. »

VaYikra / Lévitique 19:1 « HaShem parla à Moshe et dit: 19:2 « Parle à toute l’assemblée des bnei Yisrael et tu leur diras: Soyez kadosh / séparés – à part, car Je suis kadosh, Moi, HaShem, votre D.ieu. »

Le terme « kadosh » est constamment traduit par «  saint » dans nos Bibles (versions française, anglaises et autres). Or, ce n’est pas la meilleure traduction. « kadosh » signifie « séparé » ou « mis à part ». Il est dit que HaShem désire que tous ceux qui Lui appartiennent vivent une vie séparée et qu’ils se mettent à part. D.ieu insiste clairement et il n’y a aucune ambiguïté quant à ce que nous devons faire. Le seul problème est que tous ne sont pas préparés ou résolus à être « kadosh ».

Rabbi Emmanuel Rodriguez